(POSEZ DES QUESTIONS À NOS SPÉCIALISTES)
  • Ελληνικά
  • French
  • Română
  • English
  • Ελληνικά
  • French
  • Română
  • English
  • TROUBLES
    MYCOSIS CLEANSING FLUID
    Solution anti-démangeaisons à usage externe pour les cas d’infection dus à des champignons.
    Conditionnement de 100 ml
    Acide Βorique Inhibiteur de mycoses
    Huile d’arbre à thé Inhibiteur de mycoses
    Acide Lactique Régulateur de pH
    Chamomila Recutita Action apaisante

    Pourquoi ce produit ?

    EVA INTIMA® MYCOSIS CLEANSING FLUID est une solution nettoyante spécialement conçue pour nettoyer les organes génitaux externes en cas d’infections dus à des champignons. Ce produit offre un nettoyage exhaustif tout en préservant l’équilibre acide de la zone grâce aux acides lactique et borique contenus tandis que les extraits de camomille et d’aloe vera combinés au panthénol apaisent les démangeaisons et les irritations. Il est recommandé pour le nettoyage de la zone périgénitale avant l’application de traitements topiques et vaginaux contre les champignons pour les souches de Candida spp. Il est également recommandé pour une application cutanée et sur d’autres parties du corps. Convient aux femmes et aux hommes.

    Nettoyage exhaustif dans le cadre du traitement thérapeutique

    Compatibles avec toutes les zones cutanées

    Convient aux femmes et aux hommes

    Solution d’acide borique 1 %

    Comment ça fonctionne ?

    Nettoie et apaise immédiatement les zones touchées par les démangeaisons qui ont été infectées par des champignons tout en régénérant la zone irritée.
    Sans hormones, colorants et parfums artificiels.

    Comment puis-je l’utiliser ?

    Avant d’appliquer de manière ponctuelle un autre produit, nettoyer suffisamment la zone avec EVA ΙΝΤΙΜΑ® MYCOSIS CLEANSING FLUID. Verser la quantité de liquide souhaitée dans votre main et laver soigneusement la région avec une petite quantité d’eau, puis bien rincer. Répéter l’utilisation selon les recommandations de votre médecin traitant.

    Votre partenaire sexuel peut aussi utiliser le produit, en suivant la même procédure en cas de symptômes et selon les conseils du médecin.

    NOUS SOMMES ICI pour vous répondre.

    Chaque question correspond à un besoin. C'est pourquoi il vaut la peine d'y répondre.

    Qu’est-ce que la vaginite ?

    Le terme vaginite désigne l’inflammation de la muqueuse vaginale, c’est-à-dire de la membrane qui couvre la surface intérieure du vagin.

    Quels sont les symptômes de la vaginite ?

    Les principaux symptômes de la vaginite, indépendamment de la cause, sont les démangeaisons, l’irritation, les brûlures et des sécrétions excessives dont la texture, odeur et couleur diffèrent des sécrétions physiologiques. Parfois, ils sont accompagnés de douleurs pendant les rapports sexuels ou la miction.

    Quelles sont les causes les plus communes de la vaginite ?

    Les causes les plus communes de la vaginite sont les bactéries et les champignons mais elle peut aussi être due à l’absence d’œstrogènes ou à une allergie (p. ex. par l’utilisation de préservatifs ou d’autres produits intravaginaux). Néanmoins, les cas où une inflammation n’a pas une cause connue précise ne sont pas rares. Ces cas sont désignés comme des vaginites non spécifiques et sont habituellement dus à un déséquilibre hormonal (courant pendant la grossesse).

    Comment puis-je savoir si je souffre d’une vaginite à champignons ?

    La vaginite à champignons est le deuxième type de vaginite le plus fréquent. Il ne s’agit pas d’une maladie sexuellement transmissible et elle ne peut pas être « contractée » puisque les champignons font partie de la flore naturelle du vagin et sont normalement présents à petite échelle. Une cause habituelle de leur surdéveloppement, susceptible de provoquer une vaginite, sont les situations qui entraînent une diminution des lactobacilles dans le vagin et la prédominance d’autres microorganismes dans la zone (p. ex. après la prise d’antibiotiques pour quelle que raison que ce soit, après utilisation de solutions vaginales antiseptiques puissantes, etc.).

    Les symptômes les plus communs sont des démangeaisons intenses, des irritations, des brûlures et l’apparition d’une quantité excessive de sécrétions blanches de texture onctueuse, appelées leucorrhée, sans une odeur désagréable spécifique.

    Dans tous les cas, un diagnostic et un traitement appropriés et sûrs ne peuvent être assurés qu’après une série d’examens réalisés par un gynécologue (colposcopie, culture des sécrétions vaginales, etc.), une approche recommandée chaque fois que vous observez des changements dans la zone étendue.

    Comment puis-je soulager les symptômes d’une vaginite ?

    Il existe une série de produits capables de vous soulager en fonction de vos symptômes. Cependant, vous ne pouvez pas attaquer la cause de l’inflammation sans consultation préalable de votre gynécologue et sans administration d’un traitement approprié.

    VERS PAGE « LES PROBLÈMES »

    Pour les vaginites d’origine bactérienne, vous pouvez combiner (schéma pour vaginite bactérienne)

    Pour les vaginites d’origine à champignons, vous pouvez combiner (schéma pour vaginite à champignons)

    Pour les vaginites d’origine non précise, vous pouvez combiner (schéma pour vaginite non spécifique)

    Comment puis-je prévenir l’apparition d’une vaginite ?

    L’apparition d’une vaginite peut être prévenue en préservant la flore naturelle de la zone, en assurant la prédominance des lactobacilles, l’environnement acide du vagin (pH 3.5-4.5) et la présence de l’acide lactique ainsi que l’humidité nécessaire pour les tissus. La préservation de ces conditions empêche l’apparition d’inflammations. Dans le cas où ces conditions seraient perturbées, il existe des produits tels que les probiotiques, les régulateurs du pH vaginal et les produits d’hydratation qui peuvent aider à rétablir et à préserver ces conditions ainsi qu’à prévenir les inflammations.

    Par exemple, vous pouvez combiner (schéma pour la prévention de la vaginite et pour le renforcement de l’équilibre naturel)

    Conseils :

    • Vous pouvez opter pour la prise quotidienne de probiotiques par voie orale sous forme de compléments spéciaux riches en lactobacilles pour renforcer la flore vaginale facilement et de manière naturelle
    • utiliser quotidiennement des solutions nettoyantes spéciales pour la zone intime, dotées d’une protection renforcée contre les microorganismes.

    Je souffre souvent de vaginite peu après les règles. Quelle en est la raison ? Que puis-je faire ?

    L’arrivée en âge de procréer est marquée par le saignement périodique pendant quelques jours tous les 24 à 28 jours. La présence de sang dans la zone, quoique naturelle, peut perturber légèrement l’environnement vaginal, affectant le pH vaginal ainsi que la population de lactobacilles car le pH du sang est neutre. Cette incidence associée au fait que le sang constitue un substrat nutritif apprécié par les champignons naturellement présents dans le vagin empêche souvent l’organisme de contrôler le surdéveloppement des champignons qui sont à l’origine d’une inflammation dans la zone intime.

    En renforçant le mécanisme d’élimination naturelle des restes de sang et en rétablissant les valeurs acides du pH naturel du vagin, il est possible de limiter l’apparition de vaginite après la fin des règles.

     

    VERS PAGE « LES PROBLÈMES »

     

    Par exemple, vous pouvez combiner (schéma pour la prévention de la vaginite et pour le renforcement de l’équilibre naturel après les règles)

    Conseils :

    • Opter pour des serviettes hygiéniques en coton, plutôt que des tampons, et les changer régulièrement
    • utiliser quotidiennement des solutions nettoyantes spéciales pour la zone intime, dotées d’une protection renforcée contre les microorganismes.
    • Vous pouvez opter pour la prise quotidienne de probiotiques par voie orale sous forme de compléments spéciaux riches en lactobacilles pour renforcer la flore vaginale facilement et de manière naturelle

    Je souffre souvent de récidives de vaginite à champignons. Quelle en est la raison ? Que puis-je faire ?

    Même si les champignons sont des habitants naturels du vagin, ils sont souvent à l’origine d’inflammations. Cependant, il y a des facteurs spécifiques qui empêchent de réduire leur nombre et de prévenir l’apparition d’une vaginite. Par conséquent, les symptômes d’une vaginite à champignons réapparaissent souvent très vite après la dernière incidence, ce qu’on appelle une récidive. Les principales causes en sont la résilience accrue aux traitements pharmaceutiques habituels, le diagnostic incomplet, l’autodiagnostic, le non respect des schémas de traitement, etc.

    Dans tous les cas, un diagnostic et un traitement appropriés et sûrs ne peuvent être assurés qu’après une série d’examens réalisés par un gynécologue (colposcopie, culture des sécrétions vaginales, identification des souches responsables, choix de substances actives efficaces, etc.), une approche recommandée chaque fois que vous observez des changements dans la zone étendue.

    Le respect rigoureux des schémas de traitement et l’adoption de pratiques qui renforcent immédiatement l’équilibre et la défense de la zone aident à prévenir de manière efficace les récidives.

    Par exemple, vous pouvez combiner (schéma pour la prévention de la vaginite et pour le renforcement de l’équilibre naturel)

    Conseils :

    • Opter pour des sous-vêtements en coton et éviter les sous-vêtements synthétiques trop serrés
    • Éviter les protège-slips
    • Changer immédiatement de maillot de bain et ne pas s’asseoir directement sur le sable de la mer
    • Éviter les vêtements serrés en général et tout ce qui risque d’augmenter l’humidité et la température de la zone de manière considérable
    • utiliser quotidiennement des solutions nettoyantes spéciales pour la zone intime, dotées d’une protection renforcée contre les champignons.

    Je souffre de démangeaisons, d’irritations et de brûlures dans la zone des organes génitaux externes. Qu’est-ce que cela peut être ? Comment puis-je les soulager ?

    Les organes génitaux externes constituent la zone la plus exposée de notre système reproducteur.

    Il existe de nombreux facteurs faisant partie de notre quotidien susceptibles de perturber l’équilibre de la région, lesquels peuvent aussi être non pathogènes, comme par exemple l’utilisation de solutions nettoyantes inappropriées, de protège-slips parfumés, les maillots de bain, la transpiration excessive ou une température élevée. En outre, l’apparition de ces symptômes pourrait aussi être le résultat d’une infection, comme par exemple en cas de développement excessif de champignons.

    Dans tous les cas, un diagnostic et un traitement appropriés et sûrs ne peuvent être assurés qu’après une série d’examens réalisés par un gynécologue, une approche recommandée chaque fois que vous observez des changements dans la zone étendue.

    Ces symptômes, quelle que soit leur cause d’apparition, peuvent être soulagés à l’aide du produit eva intima medival qui est un gel-crème anti-démangeaisons spécialement conçu pour soulager les organes génitaux externes. Le diagnostic et le traitement de la cause d’apparition de ces symptômes sont essentiels pour se débarrasser définitivement des symptômes.

    MORE FROM TROUBLES